Cantabile

J-M Martin Saint-Jacut

 

 

         Alors, quand habile à bêler
       l'agneau, par gel à pierre fendre,
       éveille un espace plus tendre
       qu'enfants n'avons su le rêver,

       alors, plus proche de lui-même
       en arrière de ce qu'il sait
       l'homme, qui déjà commençait
       à désespérer du poème,

       attend. Alors l'homme se prend
       à paître un troupeau de pensées
       et de musiques nouveau-nées,
       tel qu'il s'affaire avec son chant…

       Garder l'espace non venu
       et désespérer des années :
       ô vigile désenchantée
       mais du chant le plus inconnu.

                      

                                        Noël 1977

 

 

Photocopie du poème écrit par J-M Martin (fichier pdf) : Cantabile_J_M_Martin.

.