Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La christité
La christité
  • Ce blog contient les conférences et sessions animées par Jean-Marie Martin. Prêtre, théologien et philosophe, il connaît en profondeur les œuvres de saint Jean, de saint Paul et des gnostiques chrétiens du IIe siècle qu’il a passé sa vie à méditer.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 1 103 724
Archives
22 mars 2020

Hommage à notre ami Pierre Gandouly sans qui ce blog n'existerait pas

Le 2 février Colette nous a appris que Pierre nous avait quittés. Il était resté un peu plus de 15 jours à l'hôpital, c'est son cœur qui était malade. Il est mort le 31 janvier, au milieu des siens, une heure ou deux après être tombé dans le coma. Il avait 88 ans.

La cérémonie d'au revoir a eu lieu le samedi 8 février à la Chapelle Notre Dame des Anges du Forum 104, en présence de sa femme Monique – ils étaient mariés depuis plus de 60 ans –, de ses deux filles, Agnès et Isabelle, de ses trois petits-enfants, ainsi que des amis.

Pour nous les amis, Pierre et Monique étaient des piliers de l'écoute de J-M Martin.

Du fait que sans Pierre je n'aurais jamais créé ce blog La christité, aidée par d'autres, j'ai essayé de rédiger un petit historique concernant les vingt dernières années pendant lesquelles Pierre et Monique ont écouté et diffusé la parole de J-M Martin. Je l'ai fait précéder par le témoignage rédigé par sa fille ainée Agnès avec l'appui de sa mère. Les deux photos ont été choisies par Monique.

                                                                                   Christiane Marmèche

 

 

 

I – Témoignage lu le 8 février par une des filles de Pierre

 

 

Pierre et Monique GandoulyPapa aimait la Vie.

Dans la vie, il aimait la Nature : la forêt de Fontainebleau où on escaladait des rochers ; la région du Lot où il organisait des randonnées ; la montagne et l'alpinisme quand il était jeune.

Dans la vie, il aimait la politique et l'actualité : il lisait Le Monde tous les jours. Il a toujours été engagé politiquement.

Dans la vie, il aimait la philosophie et la théologie : cours au centre Sèvres ou à la Catho, groupes de discussions avec maman autour de Xavier de Chalendar, Jean-Marie Martin dont il retranscrit les conférences dans des cahiers, Yvon le Mince.

Dans la vie, il aimait les Arts : le cinéma, la musique, le vieux jazz, la danse moderne avec déjà Béjart dont il ne ratait pas les spectacles.

Et tout ça, il nous l'a transmis.

 

Qui était-il et que dites-vous de lui ?

– Un homme plein de délicatesse, calme et souriant.

– Un homme droit, discret, soucieux des autres et ferme dans ses convictions.

– Un homme spirituel, qui aimait travailler les textes bibliques.

– Un homme intelligent qui a repris ses études à 30 ans et a réussi l'École Nationale d'Administration.

– Un homme dynamique à l'origine des bases de plein air et de loisirs de la région parisienne.

– Un "grand-frère" qui bâtissait nos balades dans le Lot et nous le suivions.

 

 

 

II – La place de Pierre auprès de J-M Martin et de ses amis

 

Venant de tous les groupes auxquels participaient Pierre et Monique, dans les échos qui reviennent concernant leur couple, c'est le mot "bienveillance" qui domine.

Pierre était un ami actif et généreux, désireux de transmettre la parole neuve qu'il avait découverte avec J-M Martin. Ce qui était étonnant chez lui, c'était son écoute : il nous écoutait, et quand on lui indiquait une difficulté de compréhension, il n'hésitait pas à constituer un petit dossier de paroles de J-M Martin qu'il nous transmettait.

Lui et Monique avaient rencontré J-M Martin à la fin des années 1990. Habitant près de la tour Montparnasse, ils étaient aux premières loges pour l'entendre à la chapelle Saint-Bernard-de-Montparnasse ! Ils ont ensuite été présents à la plupart des rencontres parisiennes ou savoyardes.

Pierre qui avait fait des études de théologie et philosophie au centre Sèvres et à la Catho avait d'abord été dérouté par la nouveauté des propos tenus par J-M Martin, et à la fin de la session de l'Arc-en-Ciel en 1999, il lui avait dit :

  • « Il faut dire que quand on vient t'écouter on est plongé dans une symbolique, dans une appréhension des réalités, qui est nouvelle… il faut s'y laisser plonger.»

 

Pierre Gandouly

 

Pierre et Monique ont participé aux causeries de l'Arbre, aux week-ends de Versailles, aux cycles de conférence du Forum 104, au groupe "Lire saint Paul", à plusieurs sessions à l'Arc-en-Ciel en Haute Savoie. Par ailleurs, Pierre a fourni un travail considérable pour la diffusion de la pensée de J-M Martin. Voici des éléments concernant chacun de ces volets.

 

●   Les causeries de l'Arbre jusqu'en 2012.

Depuis 1983, deux mercredis par mois, en présence de J-M Martin, Maurice Bellet animait une méditation d'une heure dans la chapelle Saint-Bernard-de-Montparnasse, puis après une pause d'un quart d'heure, J-M Martin  prenait la parole une heure en présence de Maurice Bellet. C'était les causeries de l'Arbre. C'est là sans doute là que Pierre et Monique ont rencontré J-M Martin à la fin des années 1990.

 

●   Les week-ends à l'Ermitage (Versailles) jusqu'en 2002.

Entre 1989 et 2001, J-M Martin a animé un ou deux week-ends par an à Versailles dans le site de l'Ermitage. Il est probable que Monique et Pierre aient assisté aux derniers, en particulier en 2000, ils devaient être au week-end qui portait sur les Noces de Cana et qui a donné lieu à une des premières transcriptions.

 

●   Le groupe "Lire saint Paul" de 2006 à 2017.

À l'Arbre, en J-M Martin avait choisi de lire l'épître aux Romains en 1993-96, mais c'était assez ardu du fait même du langage de Paul. Aussi, l'auditoire diminuant, J-M Martin avait-il renoncé à lire saint Paul. Mais, c'est sur l'initiative de certains qu'en 2006 J-M Martin avait accepté de créer un groupe pour faire des lectures, d'abord sur le thème "La déconstruction du Je christique en saint Paul" puis sur une lecture continue d'épîtres (Ephésiens, Galates, Romains...). Ce groupe se réunissait une fois par mois dans un appartement (d'abord chez Martine Duroselle qui habitait Bd Saint-Germain, puis en 2008 chez Yannick et Geneviève de Taisne près des Halles), et de 2014 à 2017 dans la bibliothèque du couvent Notre Dame de Sion près de Notre Dame des Champs. Le nombre de participants était limité et il y avait des listes d'attente.

Pierre et Monique ont été fidèles à ce groupe, et Pierre y posait souvent des questions intéressantes.

 

●   Les cycles au Forum 104 de 2005 à 2016, et les ateliers de Pierre.

En 2005-2006, organisés par Yvon le Mince, des cycles de cinq conférences animés par J-M Martin ont eu lieu chaque année au Forum 104 (104 rue de Vaugirard à Paris) jusqu'en 2015-2016. Le sujet choisi essayait d'être en consonance avec le thème d'année du Forum 104.

Monique et Pierre là encore faisaient partie des fidèles, et la première année Pierre avait proposé des sortes d'ateliers entre deux séances, en l'absence de J-M Martin, pour discuter de ce qui avait été dit.

 

●   Les sessions à l'Arc-en-ciel.

Pierre et Monique ont participé à plusieurs sessions de sept jours animées par J-M Martin à Saint-Jean-de-Sixt dans le cadre de l’association de l'Arc-en-Ciel fondée en 1974 par Xavier de Chalendar. La première session a eu lieu en 1999, Pierre et Monique étant présents.

La session se terminait un samedi matin, et le vendredi soir devint un temps poétique où chacun, y compris J-M Martin, y allait de son texte (poème, récit théâtral ou humoristique...). En prolongement à Paris, il y avait des "fatrasies" chez Sabine où Pierre et Monique étaient présents, et au cours desquelles Monique récitait un poème appris par cœur.

À partir de la session de 2003 les participants étaient mis à contribution le vendredi : J-M Martin demandait à ce que chacun rédige quelques lignes pour donner des échos de ce qui avait été vécu, en positif et en négatif, obligeant chacun à faire un effort pour garder en mémoire ce qui avait bougé et ce qui restait comme chemin ouvert à parcourir. Les paroles ainsi écrites étaient remises à J-M Martin le vendredi soir. Cela constituait les “Échos pour Jean-Marie” qui, tapés sur ordinateur, étaient tirés sur papier. Lors de la séance finale du samedi matin, chacun lisait son texte et J-M Martin reprenait l'un ou l'autre point évoqué.

Voici l'écho de 2005 écrit par Pierre (session sur le thème "Lève-toi et marche", la seule session dont nous n'avons malheureusement pas l'enregistrement) :

  • « Je reconnais le don qui m’est fait de rencontrer cette annonce de la Parole et de partager ces moments avec Monique, l’épouse. Je crois entrevoir le sens du chemin suivi au travers des troubles, difficultés, épreuves de la vie. Tout ceci avait pour but de façonner mon oreille pour qu’elle en vienne là.
    Question : J’espère ne pas devoir attendre septembre 2006 pour échanger sur ces textes avec d’autres croyants ouverts à ce que j’entends ici. Je suis cloué au sol et ne vois venir aucun humain...! Seigneur, donne-moi de l’initiative, de la force de proposition, d’invention, ouvre mes yeux sur ce que tu as déjà disposé en ce sens. »

C'est sans doute pour réaliser ce désir de discuter en l'absence de J-M Martin, qu'il avait proposé des ateliers entre deux séances du cycle du Forum 104, et ma venue en 2006 a en partie répondu à sa prière. Il gardera jusqu'au bout le désir de créer un groupe de discussion.

 

●   Les cahiers de transcription de J-M Martin.

Cette nouveauté découverte auprès de J-M Martin, Pierre voulait la partager avec d'autres. Dans les années 2000 il avait pris l'initiative de demander à J-M Martin l'autorisation de mettre par écrit les méditations données lors de soirées ou de sessions, à partir des enregistrements audios. Il avait su plaider sa cause avec succès car J-M Martin qui avait toujours refusé, a consenti à la chose. Pierre et d'autres (Yvon, Colette, Laurence…) ont donc transcrit cinq interventions (week-end à Versailles, session à l'Arc-en-ciel, causeries à Saint-Bernard).

Puis la petite équipe s'est arrêtée de fonctionner, et c'est à cette époque que je suis arrivée. Dans le cadre de mes études pour la licence de théologie, au cours sur la Trinité de Michel Corbin, je me suis trouvée voisine d'un autre étudiant  qui suivait les cours de J-M Martin et il m'avait passé ses notes, et j'avais tout de suite vu que cet enseignement-là correspondait à ce que je désirais entendre. Mais, en plus de cette licence de théologie que j'ai menée jusqu'au bout, j'étais très occupée par la famille, le métier, les investissements associatifs, je n'avais donc pas cherché à entendre J-M Martin. Plus tard j'ai été plus disponible, mais les causeries officielles de J-M Martin avaient lieu le mercredi soir, et je n'étais pas libre. Heureusement en 2006 Pierre avait proposé les ateliers entre deux rencontres au Forum 104, et c'était un mardi. J'y suis allée et j'ai proposé mes services pour les transcriptions. Pierre m'a invitée chez lui et a rapidement  accepté de me prêter les K7 de la session 1999 sur la "Symbolique des éléments" pour que je les transcrive. Il m'a aussi permis d'intégrer le groupe "Lire saint Paul" qui se réunissait le mardi. Il était content que vienne quelqu'un de "jeune" (= une vingtaine d'années plus jeune) !

Finalement j'ai travaillé de concert avec Colette pour transcrire de nouveaux cahiers. Au total, il y a 19 cahiers. Après la création du blog ,j'ai un peu modifié ces textes pour les publier (en particulier au niveau des notes), et ils figurent tous sur le blog (tag ).

Par ailleurs c'est Pierre qui s'occupait de la diffusion de ces cahiers : il les faisait tirer par un imprimeur sous forme de polys à spirales (intitulés "cahiers") et les proposait aux amis de J-M Martin au prix coutant, éventuellement il les envoyait par la Poste. Comme le dit Jacqueline : « Il nous a fourni, tel un boulanger les sortant de son four, des livrets tout chaudsvenant de la boutique d’impression, et il fallait voir sa joie et la nôtre quand il pouvait en apporter quelques-uns à une des soirées de L’Arbre. »

 

●   À propos des cours donnés jadis par J-M Martin à l'Institut Catholique de Paris

Pierre a passé pas mal de temps à faire des démarches pour s'informer sur les cours que J-M Martin avait donnés à la Catho de Paris, sur son itinéraire. Il voulait savoir ce qui s'était passé avant l'année où il avait commencé à enseigner à l'IER et comment il en était arrivé à travailler les gnostiques valentiniens. Pierre ne manquait pas de me tenir informée de ses trouvailles car il savait que cela m'intéressait. Voici comment il a terminé l'une de ses lettres :

  • « Voilà, ma chère Christiane, mon apport à tes archives. Tout ceci est assez décousu, fragmentaire. Mais je tenais à te le livrer parce que cela peut s'ajouter aux informations dont tu disposes déjà. »

Il avait pu récupérer un certain nombre de notes des cours et avait potassé tout cela, faisant des résumés pour pouvoir facilement s'y repérer !

À partir des cahiers et des notes de la Catho, Il faisait des dossiers sur les sujets qui l'intéressaient comme celui de l'Eucharistie. Et si l'un d'entre nous était arrêté par une notion et en parlait à Pierre, celui-ci faisait un mini dossier sur le sujet pour le débloquer !

D'ailleurs Pierre avait à cœur de faciliter nos recherches et faisait du travail de fourmi : par exemple après les cinq premiers cahiers il avait édité un index des mots utilisés par J-M Martin avec les références des pages où  ils étaient traités dans ces cahiers.

 

●   Le blog "la Christité".

Les cahiers ne suffisaient pas à Pierre, et il avait en tête de faire un site dédié à J-M Martin, je crois qu'il avait l'autorisation de J-M Martin. Il avait trouvé quelqu'un prêt à l'aider, disait-il. Mais comme rien ne se faisait, en 2013, je lui ai proposé de réaliser son vœu en créant un blog et non un site. J'avais l'expérience du blog dont je m'occupais, même si ce n'est pas moi qui l'avait créé : le blog dédié à l'atelier où, dans le cadre de l'Institut d'Etudes Bouddhiques, je lisais le Shôbôgenzô de maître Dôgen, un maître zen du XIIIe siècle, fondateur d'une école du zen. La présentation du blog était belle et j'avais l'autorisation de faire la même. Pierre ayant accepté, avec l'autorisation de J-M Martin, l'aide de Colette pour les premiers messages, le nom "La christité" trouvé par Pierre Joly, je créais ce blog en septembre 2013. Il ne correspondait bien évidemment pas exactement au rêve de Pierre. Lui le voyait plus comme un forum où on aurait discuté de thèmes, en particulier de thèmes philosophiques. Mais, après un moment de déception, il était passé à l'enthousiasme.

Pierre me disait dernièrement que tous les jours il remerciait le ciel de l'existence du blog ! Mais moi, je remercie le ciel d'avoir donné à Pierre l'idée de faire un site, sans quoi le blog n'aurait jamais existé !

*  *  *

 

Commentaires