Suite à son décès, la messe d'action de grâces de J-M Martin a eu lieu le 20 octobre, cette célébration eucharistique étant présidée par l'évêque de Nevers. En fin de célébration j'ai lu le présent texte au nom des amis de Jean-Marie. Ce texte est tissé de phrases dites par les uns et les autres.

                                     Christiane Marmèche

Le tag décès JMM contient des paroles d'amis de J-M Martin,. Voici la liste :

 

Au nom des amis de Jean-Marie Martin

 

J-M Martin Saint-JacutAu cours de sa longue vie, Jean-Marie Martin a parlé à de multiples endroits et encore aujourd'hui nous continuons de creuser ce qu'il nous a donné.

Le blog La Christité que Jean-Marie appelait fièrement "mon blog" est un des canaux de cette transmission ainsi que les dix-neuf cahiers que Colette et moi avons réalisés[1]. Pour autant, nous qui l'avons connu, nous le lisons avec "sa" voix, voix douce, ferme, interrogative, conduisant l'écoute.

Nous sommes redevables à celles et ceux qui ont eu l'intuition qu'avec Jean-Marie ils découvraient une parole sur l'Évangile qu'il ne fallait surtout pas perdre, et qui ont eu le souci d'enregistrer tout ce qu'ils pouvaient pour en conserver une trace. Il est vrai aussi que beaucoup de rencontres ont pu se faire grâce à celles et ceux qui ont hébergé chez eux un groupe animé par Jean-Marie. Surtout nous disons un grand merci à Denise qui a accueilli Jean-Marie ces dernières années et qui a pris soin de lui jusqu'au bout de ses forces.

 

Lorsqu'il enseignait à l'Institut Catholique de Paris, Jean-Marie passait un mois chaque été chez son ami peintre Mathigot[2] – c'est là qu'il a écrit de nombreux poèmes –, et celui-ci vient de me dire :

  • « Jean-Marie fut très important pour moi comme ami et maître à penser. Ma rencontre avec lui fut l’un des plus beaux souvenirs de ma vie ! »

 

Plusieurs amis prêtres ont été présents à ses côtés[3].

Ainsi Joseph Pierron[4] décédé en 1999, qui était enseignant d'Écritures saintes aux Missions étrangères ; c'est lui le premier qui a transcrit in extenso plusieurs années des rencontres de Saint-Bernard-de-Montparnasse sur saint Jean et saint Paul, ainsi que du groupe de lecture de Heidegger.

Il y a aussi Maurice Bellet[5] avec lequel Jean-Marie a coanimé pendant 30 ans des soirées à Saint-Bernard et des week-ends à l'abbaye de Saint-Jacut. Dans La longue Veille, Maurice Bellet dit ceci p. 175 :

  • « À propos de l'Évangile, nous ne savons pas ce que c'est, nous ne savons pas ce qu'il va être en l'autre, nous n'en savons rien. Et l'autre c'est chacun pour chacun lui-même. Je suis à moi-même l'étranger…. Ô expérience ! Quand il faut perdre, du même mouvement, ce que je savais de moi-même et ce que j'entendais de là ! …
    Nous prendrons le plus grand détour, nous oublierons tout, pour venir en cette terre où tout peut croître et venir à fruit, en pleine puissance. Le problème n'est pas d'arranger ou éliminer l'archaïque, c'est d'entendre. Là se tient ma dette éternelle à Jean-Marie Martin, c'est là ce qu'il m'enseigne : que nous devons défaire, déconstruire, dévêtir, nous faire comme nus, pour être vêtus de cet habit de beauté qui nous enveloppe et magnifie notre corps, quand nous voulons bien être à cette parole pour l'entendre de son lieu qui coïncide en nous avec la source irrépressible ..."

 

Jean-Marie aimait citer cette phrase de Jésus : « Si vous demeurez dans ma parole, vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libèrera. » La Parole est donc une demeure… mais pour Jean-Marie une demeure n'est telle qui si on peut y entrer et en sortir. Autrement dit, il est nécessaire d'aller voir ailleurs. Lui, c'est chez certains Pères de l'Église, chez les premiers gnostiques chrétiens et surtout chez Heidegger qu'il allait, et il a initié nombre d'entre nous à la lecture de ces auteurs[6]. Nous lui en sommes très reconnaissants.

 

Quelle belle naissance nous lui souhaitons dans l'au-delà de la Parole…



[1] Ces cahiers ont été tirés sur papier, ils ont depuis été publiés sur le blog avec modifications, voir Transcriptions de SESSIONS.

[2] Cf. les messages des tagsPoèmes de JMM et Mathigot-peintre.

[3] En plus de  Joseph Pierron et Maurice Bellet qui sont cités, il y a Michel Corbin qui lui a dédié un texte, Xavier de Chalendar et Yvon Le Mince. Il aurait fallu citer aussi des figures féminines : Régine du Charlat, Paule Farabollini (voir son témoignage cité au début). Des messages comportant des textes de beaucoup d'entre eux figurent dans le tag En lien avec JMM.

[4] Cf. tag Joseph Pierron.

[5] Plusieurs textes de Maurice Bellet figurent sur le blog, voir tag Maurice BELLET.

[6] Des traces de ces initiations figurent sur le blog dans les tags Pères de l'Eglise ; gnose textes ; gnose valentinienne ; présocratiques ; Heidegger.