En 1999 Jean-Marie Martin a animé une session à l'Arc en Ciel en Haute-Savoie qui avait pour titre : « Dans l'évangile de Jean la symbolique des éléments. Le sous-titre : L'eau, le sang et le souffle, sont souvent nommés dans le quatrième évangile. À quelles occasions, avec quelle signification ? Valeur symbolique. Lectures d'hier et d'aujourd'hui. Comment bien interpréter ? »

Le texte de référence était 1 Jean 5, 5-12 où se trouvent abondamment l'eau, le sang et le pneuma (le souffle), et des textes de l'évangile de Jean ont été convoqués pour éclairer ces trois éléments.

 

Dans ce message figurent :

  • Des fichiers à télécharger.
  • La liste des 5 chapitres de la transcription avec des liens vers chacun.
  • La présentation de la session et de la transcription par Christiane Marmèche et Colette Netzer (c'est la présentation qui figure dans la transcription complète disponible en fichiers docx et pdf)
  • La table des matières (elle figure avec les pages correspondantes dans les fichiers pdf et docx).

 

En tout début voici plusieurs fichiers téléchargeables :

  • un fichier pdf contenant le titre, la table des matières et la présentationSYMBOLIQUE_titre_index_pr_sentation ;
  • deux fichiers pdf avec la totalité de la transcription, titre et table des matières, prêts pour un tirage sur papier en recto-verso avec reliure de 1 cm : SYMBOLIQUE_Partie_1 et SYMBOLIQUE_Partie_2.
  • la même chose en un seul fichier docx (attention : si vous téléchargez simplement en faisant clic droit, la pagination risque de changer ; il est donc préférable de cliquer sur le lien, donc clic gauche pour ouvrir le fichier car il s'affiche avec la bonne pagination, et ensuite de faire "enregistrer sous") : SYMBOLIQUE_eau_sang_pneuma.

 

Symbolique des éléments par J-M MartinLiens vers les cinq chapiitres (tag SYMBOLIQUE-eau-sang-pneuma)

 Introduction et Ch. 1 : Eau-sang-pneuma en 1 Jn 5, 5-12 ; Repères fondamentaux ;
Ch. II : Eau, sang et pneuma (souffle, Esprit Saint…) au Baptême du Christ en saint Jean ;
Ch. III : Eau et pneuma (souffle, Esprit Saint…) en Jn 3, 5 et 8, Jn 4,3-26 et Jn 7,37-39  ;
 Ch. IV : Eau, sang et pneuma (souffle, Esprit Saint…) en Jn 19,30-36 (à la croix) et Jn 20, 19-23 (à la résurrection) ;
 Ch. V : Chrisma (1Jn 2,18-27) comme étincelle de christité ; Eau, sang, pneuma (souffle, Esprit St…) en 1 Jn 5,5-12 ;

 

Présentation de la session et de la transcription par C. Marmèche et C Netzer

 

Jean-Marie Martin, chercheur en théologie et philosophie, a exercé jusqu'en 1993 à l'Institut Catholique de Paris comme enseignant et directeur de département. Parmi ses activités de retraite, il a poursuivi ses travaux sur les textes du Nouveau Testament et les commentaires des premiers siècles. Il en a présenté une lecture au cours de sessions en divers lieux ainsi que lors de rencontres ponctuelles à Paris.

Ceci est la transcription de la session qui s'est tenue du 30 septembre au 5 octobre 1999, à l'Arc en Ciel, lieu de rencontre situé en Haute-Savoie, sur la commune de Saint-Jean-de-Sixt.

Les sessions de Saint-Jean-de-Sixt avaient une organisation précise. Le matin était consacré à l'écoute de Jean-Marie. L'après-midi, après un moment de détente dans la montagne proche, tout le monde se retrouvait en petits groupes pour échanger sur la séance du matin. Ce travail aboutissait à la rédaction de questions qui étaient soumises à Jean-Marie au cours de la seconde rencontre de la journée, vers 17 h.

 Au cours de cette session de 1999, après une courte introduction, la première journée a commencé par une lecture du texte de référence dans une traduction très littérale (1 Jean 5, 5-12) où se trouvent abondamment l'eau, le sang et le pneuma (le souffle). Les participants ont ensuite été invités à exprimer leurs réactions spontanées et Jean-Marie a répondu brièvement à leurs réactions, puis a posé quelques "fondamentaux", comme il disait. Le soir, d'autres questions des participants ont donné lieu à la mise en place d'éléments permettant d'entrer dans une meilleure écoute : « Cela fait de l'espace pour les textes que nous allons lire et nous prépare à les entendre ». Le premier jour a donc été essentiellement composé de fondamentaux, le texte de référence ne servant que de toile de fond (il est repris le dernier jour à la lumière des autres textes). Les jours suivants, Jean-Marie a lu des passages de l'évangile de Jean où l'un des mots eau, sang, pneuma s'éclaire, en particulier Jn 3, 5 (naître d'eau et de pneuma), Jn 7, 37-39 (l'eau qui est pneuma), et Jn 19-20 (l'eau, le sang et le pneuma à la Croix). Puis le dernier jour il a lu un passage de la première lettre de Jean sur le chrisma qui a à voir avec l'onction de pneuma, avant de reprendre le passage du début (1 Jn 5).    

L'intérêt du parcours proposé ici va au-delà d'une simple compréhension immédiate de quelques textes.

La transcription de cette session a été faite une première fois en 2008 sous forme de cahier pour diffusion auprès des participants et des personnes qui connaissaient J-M Martin. Elle vient d'être modifiée pour la diffusion sur le blog "La Christité", en particulier une partie des notes a été changée et d'autres notes ajoutées.

Concernant la transcription nous avons fait au mieux.Et comme J-M Martin ne relit pas vraiment notre travail même s'il jette un coup d'œil sur le cahier contenant la transcription, il est inévitable qu'il y ait des erreurs dont il n'est pas responsable.

Nous signalons simplement un problème que nous n'avons pu résoudre, celui du choix de mettre ou non des majuscules à des mots comme pneuma, résurrection. Du fait que, lorsqu'ils sont dans la Bible en grec, il n'y a pas de majuscule pour les distinguer, en général nous n'avons pas mis de majuscule sauf dans quelques endroits à cause du  contexte.

Deux autres difficultés concernent le mot pneuma qui est central dans l'étude : il est souvent traduit par esprit, parfois par souffle ou vent. Jean-Marie préfère souvent ne pas le traduire et dans la session il explique pourquoi. D'une part le pneuma peut désigner ce que nous appelons la troisième personne de la Trinité, l'Esprit Saint, mais il peut désigner aussi le Père et le Fils qui sont aussi dits pneuma ; cependant même dans ce cas souvent nous n'avons pas mis de majuscule. Par ailleurs dans l'énumération "sang-eau-pneuma" de la première lettre de Jean il désigne le pneuma de résurrection mais, comme il est dit le premier jour, cette énumération eau-sang-pneuma peut aussi s'entendre dans la région négative (voir la distinction des deux espaces régis), et dans ce cas, le pneuma peut désigner un esprit mauvais, donc il faudrait faire une distinction. En fait, à part dans l'évocation de l'esprit mauvais, le mot pneuma dans cette étude désigne toujours le pneuma de résurrection.

Il nous reste à vous souhaiter de découvrir avec plaisir et profit le riche contenu de ces pages.

 

TABLE DES MATIÈRES de la transcription

 

Chapitre I : Eau-sang-pneuma en 1 Jn 5, 5-12 ; repères fondamentaux

   I – Lecture du texte et réactions spontanées
   II – Repères fondamentaux à propos des versets 5-9
      1) Références de base.
         a) Référence à la résurrection en 1 Jn 5, 5.
         b) Référence à la mort archétypique.
         c) Référence au pardon.
      2) Décryptage 1 Jn 5, 5-9.
         a) L'essence de la foi (v. 5).
         b) Celui qui vient (v. 6a). Penser en termes d'accomplissement.
         c) Les témoignants : eau, sang et pneuma ; Dieu (v. 6-9).
         d) Distinction matériel/spirituel et distinction des deux espaces régis.
         e) Question de symboles et de symboliques.
         f)  Pourquoi éviter de traduire des mots comme pneuma et agapê ?
         g) Entendre un mot dans la question qui le porte.
   III – Questions
         a) Le venir du Christ.
         b) Détour par les sacrements.
         c) Penser notre rapport à Dieu.
         d) Le verbe avoir. La crispation sur "je".
         e) Lecture archétypique.
         f) Mort et de vie dans l'Évangile et chez nous.

Chapitre II : Le Baptême du Christ en saint Jean

   I – Plongée en Jn 1 et Jn 3
      1) Le Baptême comme ouvertures
      2) Premières précisions sur le Baptême, à partir de Jn 3, 25-36.
         a) Le rapport époux/épouse (v. 25-30).
         b) Voix du ciel et voix de la terre (v. 31).
         c) Le don de la totalité du pneuma (v. 32-35).
         d) « Tu es mon fils que j'aime » adressé à toute l'humanité.
      3) Le thème de la filiation.
         a) La bénédiction paternelle ; les deux moments (Ep 1, 3-4).
         b) Le Fils un et les enfants.
         c) Les enfants déchirés-dispersés (Jn 11, 49-52 ; Mt 26, 31).
      4) La mort sacrificielle du Christ.
         a) « Voici l'agneau de Dieu qui lève le péché du monde » (Jn 1, 29).
         b) Le sang de l'agneau.
      5) Parcours dans l'évangile de Jean.          
         a) Le Prologue.
         b) Le septénaire de la Genèse en Jn 1, 19 - 2, 11.
         c) Cheminements entre la Galilée et Jérusalem (Jn 1- 21).       
      6) Partage des eaux (christique et autre). Vin et sang ; eau et parole.
         a) Identification de Jean-Baptiste ; identification de Jésus.
         b) Jn 1, 29-33. Jésus baptisé du pneuma et non de l'eau-élément.        
      7) Les différentes eaux en Jean 1-13. Vin et sang ; eau et parole.           
      8) Reprise de quelques aspects.
         a) Le malentendu : notre premier mode d'entendre.
         b) La mise à mort du Christ et la figure de Caïn.
         c) Les trois venues.
         d) La mort du christ : meurtre ou donation.          
   II – Lecture suivie du chapitre premier de Jean
      1) Deux principes de lecture d'un texte d'évangile.          
      2) Lecture suivie du Prologue (v. 1-18).    
      3) Deux scènes concernant le Baptême (Jn 1, 19-34).
          a) Méditation anticipée du récit du Baptême (v. 19-28).
          b) Le récit du Baptême dans la bouche du Baptiste (v. 29-34).
      4) L'appel des disciples (v. 35-38 et 49-51).
   III – Questions
         a) Joseph époux de Marie, et Joseph fils de Jacob.           
         b) Savoir et connaître. Constater et voir.
         c) Sens propre et sens figuré.

Chapitre III : Eau et pneuma en Jn 3, Jn 4 et Jn 7

   I – Eau et pneuma en Jn 3, 5 et Jn 3,8
      1) Naître d'eau et pneuma (Jn 3, 5).           
         a) La tonalité, la teneur et le tenant du verset, à première écoute.           
         b) La tonalité, la teneur et le tenant après étude.
         c) « Naître d'eau et pneuma » : que désigne l'eau ici ?
         d) « Entrer dans le Royaume de Dieu. »
         e) « Naître d'eau et pneuma » et « entrer dans le Royaume de Dieu ».
         f) Exemples de "si ... alors", afin que, parce que… chez saint Jean.
      2) Le pneuma (Jn 3, 8).
         a) « Le pneuma souffle »
         b) « Le pneuma souffle où il veut »           
         c) « Tu ne sais d'où il vient ni où il va »
         d) « Tu entends sa voix ».
      3) Les deux œuvres de Dieu pendant les 7 jours. Le 8ème jour.
   II –  Jésus et la Samaritaine (Jn 4, 3-26)
      1) Quelques enjeux du texte.
         a) L'eau de la Samaritaine et l'eau du Christ.
         b) La symbolique du masculin – féminin.
      2) Lecture suivie.
   III – Les fleuves d'eau vive (Jn 7, 37-39)
   IV – Questions

 Chapitre IV : Eau, sang et pneuma en Jn 19-20

   I – Réponses à des questions de la veille
         a) La question des charismes et du Magistère dans l'Église.
         b) Voir et croire ou bien  voir pour croire ?          
         c) Qui est dehors, qui est dedans ?
         d) Questions de symboliques.
         e) L'arkhê et l'eskhaton (l'origine et la fin).
     Tracer l'ouvrage pour la journée.
   II – Eau, sang et pneuma en Jn 19-20
      1) Donation du pneuma, écoulement de sang et eau (Jn 19, 30-36).
      2) L'insufflation de Jésus aux disciples  (Jn 20, 19-23).
      Lecture suivie.
   III – Deux remarques annexes

 Chapitre V : Chrisma et christité ; Eau, sang, pneuma en 1 Jn 5, 5-12

   I – Chrisma et christité, 1 Jn 2, 18-26 et 1 Jn 4, 1- 3
      1) Le chrisma en 1 Jn 2, 18-27.
      2) Précisions sur les mots pneuma et sang à partir de 1 Jn 4, 1-10.
      3) Chrisma et christité.
   II –  Reprise des lectures et retour sur 1 Jn 5, 5-12           
      1) Le chemin parcouru.
      2) Reprise de 1 Jn 5, 4-12.
         a) Versets 4-5 : la foi ; le titre de Fils de Dieu.
         b) Eau, sang et pneuma (versets 6-8).
         c) Parenthèse : le pneuma comme faisant l'unité des dispersés (dans différents langages dont celui de l'odeur).
         d) Sur le témoignage (v. 9-12).
   En guise de conclusion sur 1 Jn 5, 4-12.

Mémoire d'un chemin, odeur d'un espace

Liste des sessions animées par J-M Martin transcrites sur le blog