« Nous avons souvent décidé que la passion et la mort du Christ étaient une passion et une mort – et on sait bien ce que c'est que de souffrir et mourir – et que sa résurrection était un épisode qui arrivait après – et on sait bien ce que c'est que de revenir à la vie ! Parce que nous avons décidé cela, nous nous empêchons d'entendre l'énorme paradoxe qui se trouve au cœur de ces chapitres de Jean comme aussi bien au cœur du christianisme.

Justement les deux chapitres 18 et 19 de Jean sont écrits sur la base d'une méprise : une lecture qui lit la passion comme gloire, et une lecture qui lit la passion comme passion. Or, voyons bien ce qui est en cause : attester la passion de Jésus-Christ n'est rien pour la foi ; de même attester la vie de Jésus-Christ n'est rien pour la foi. Professer la passion n'a de sens dans la foi que dans la profession de la résurrection, que comme passion du Ressuscité. La foi est le recueil de la résurrection et rien d'autre, mais c'est le recueil de la résurrection aussi bien dans la passion, et c'est la lecture que fait Jean.

Nous allons marquer que dans ce que l'on appelle "La Passion selon saint Jean" se trouve en fait le récit de l'intronisation royale de Jésus et la révélation de son être-au-Père, ce qui était annoncé dès les premiers versets de l'évangile : Et la Parole était vers Dieu

Notez que lire la Passion comme l'intronisation royale du Seigneur n'atténue en rien la vérité de la douleur, cela ne nous conduit nullement à minorer dans le sens de la seule apparence ce qui est narré dans le récit de la Passion »

 

C'est ainsi que J-M Martin avait introduit un cours sur la Passion selon saint Jean en 1977 lorsqu'il était professeur à l'Institut Catholique de Paris. C'est aussi ce qu'il a mis en œuvre dans la session d'une semaine sur la Passion selon saint Jean, session qui a eu lieu à l'Arc en Ciel, lieu de rencontre situé en Haute-Savoie, sur la commune de Saint-Jean-de-Sixt en fin septembre 2002. Vous trouvez ici la transcription de cette session.

Il faut avoir présent à l'esprit que Jean-Marie Martin n'a pas cherché à faire un cours. Ce n'est jamais son propos dans aucune de ses sessions et encore moins dans celle-ci. Il l'a d'ailleurs confié à la fin de la semaine : « J'ai essayé de vous faire participer à ce que je cherchais ». Il nous indique un chemin de réflexion où lui-même s'est engagé et nous confie qu'il a beaucoup appris « d'avoir marché, d'avoir cherché dans les pages de l'évangile avec d'autres ». Ce que nous vous souhaitons, comme il le dit lui-même, c'est de trouver, entre autres, ce que vous ne veniez pas chercher.

Un grand merci à Jean-Marie Martin pour tout ce qu'il nous apporte et bonne lecture à tous.

                                               Christiane Marmèche  et Colette Netzer

 

Voici plusieurs fichiers téléchargeables :

 

Liens vers les sept chapitres et vers deux messages de base :

 

TABLE DES MATIÈRES

 

 

La Passion selon saint Jean par Jean-Marie Martin

Introduction de Jean-Marie-Martin.

Chapitre I. Jean 18, 1-11. L'arrestation.

    I Remarques préliminaires.      
    II – Lecture cursive des versets 2-11.

Chapitre II. Quelques enjeux du texte.

        1) La mort-résurrection du Christ et la volonté du Père.
        2) Le Monogène et les enfants dispersés.
        3) D'où penser Dieu.
        4) D'où penser l'homme.
        5) Trois lieux importants de méditation.

Chapitre III. Jean 18, 12-27. Jésus devant les autorités juives.

        1) Arrestation et venue vers Caïphe (Jn 18, 12-14).
        2) Prophétie de Caïphe (Jn 11, 49-53), lecture sacrificielle.
        3) Le reniement de Pierre (Jn 18, 15-27).
        4) Questions-réponses.

Chapitre IV. Jean 18,28 - 19,16a. Parution de Jésus devant Pilate.

    I – Remarques préalables.
    II – Lecture commentée du texte.
        1) Jn 18, 28-40. Jésus au prétoire.
        2) Jn 19, 1-16. Voici l'Homme !    
    III – Approfondissement de thèmes.
        1) Réactions après l'audition de "La Passion selon Jean" de Bach.
        2) Le lavement des pieds anticipation de la Passion (Jn 13, 1-5).
        3) Questions-réponses.

Chapitre V. Jean 19, 16-30. De la crucifixion à l'expiration.

    I – Quelques échos d'une première approche. 
        1) La figure de Marie.
        2) Suivre ou demeurer (Pierre et Jean).
        3) Déponctualiser le mot "mort".
        4) Lire Jean à partir de Jean.
    II – Lecture suivie du texte.
        1) Versets 16-22 : la crucifixion et l'intitulé.
        2) Versets 23-27 : le double héritage (les disciples et Marie).
        3) Versets 28-30 : la soif et l'expiration.
    III – Approfondissement de thèmes.
        1) Premières questions.
        2) Livrer l'Esprit-souffle.
        3) Accomplir. 
        4) Grâce et libre-arbitre.
        5) Symbolisme de la croix.

Chapitre VI. Jn 19, 30-37 et 1 Jn 5, 3-9. La transfixion et le découlement des humeurs.

    I – Conversation à bâtons rompus.
    II – Jn 19, 30-37 et textes complémentaires.
        1) Première lecture de Jn 19, 30-37.
            a) Versets 30-34a : Il sortit sang et eau.
            b) Versets 35-37 : double témoignage.
        2) Textes complémentaires.
            a) Eau, sang et pneuma en 1 Jn 5, 3-9.
            b) Deux textes sur eau et pneuma : Jn 7, 37-39, Jn 3, 5.
            c) Eau, sang et pneuma au Baptême de Jésus.
            d) Les traces de sang au Baptême, et d'eau à la Croix.
            d) Les témoins en 1 Jn 5, 8 et en  Jn 19, 34-37.
    III – Approfondissement de thèmes.

Chapitre VII. Jn 19, 38-42 et Jn 12, 1-7. L'ensevelissement.

    I – L'ensevelissement (Jn 19, 38-42).
    II – Le geste de Marie pour l'ensevelissement (Jn 12, 1-7).
    III – Partage final.

Conclusion.