Les rencontres que Jean-Marie Martin a animées à Saint-Bernard de Montparnasse un mercredi tous les quinze jours  ont eu pour le thème "La prière selon saint Jean"  au cours de l'année 2002-2003.

Vous trouvez ici d'abord la liste des 17 rencontres avec les liens, des fichiers pour imprimer ou télécharger, puis la présentation faite par Christiane Marmèche et Colette Netzer qui ont effectué la transcription, et ensuite une table des matières détaillée.

 

 

LA PRIÈRE  en saint JEAN

Suite de 11 rencontres animées par Jean-Marie Martin en 2002-2003

 

I Fichiers à télécharger et liens vers les messages de transcription

 

Voici plusieurs fichiers téléchargeables :

La Prière en saint Jean, par Jean-Marie Martin

Liens vers les 17 rencontres (la dernière qui est l'Epilogue figure avec la 16ème rencontre) et vers 2 messages de base :

 

II Présentation des rencontres et de la transcription

Par Christiane Marmèche et Colette Netzer

 

Jean-Marie Martin, chercheur en théologie et philosophie, a exercé jusqu'en 1993 à l'Institut Catholique de Paris comme enseignant et directeur de département. Parmi ses activités de retraites, il poursuit ses travaux sur les textes de saint Jean, saint Paul et des premiers gnostiques chrétiens[1].

Les rencontres qu'il a animées à Saint-Bernard de Montparnasse un mercredi tous les quinze jours au cours de l'année 2002-2003 ont eu pour le thème "La prière selon saint Jean". Les transcriptions des séances ont été mises sur le blog entre le 13 octobre 2013 et le 31 janvier 2014. Elles reprenaient la première transcription de ces soirées qui avait été faite par Pierre Gandouly, Yvon Le Mince, Colette Netzer, Jeanne-Marie Parly et Laurence Petit il y a une dizaine d'années. Avant d'être mis sur le blog nous avions repris chaque rencontre et ajouté des passages qui n'avaient pas été transcrit auparavant.

Le présent fichier a été réalisé pour être mis sur le blog. Il reprend la totalité des rencontres. La mise en page a été faite dans l'optique d'un tirage sur papier en recto verso qui permettrait d'avoir un polycopié, il y a une petite reliure de prévu. Certaines modifications ont donc été apportées aux transcriptions qui figurent déjà sur le blog pour chaque rencontre.

Nous ne répétons pas ici ce qui figure dans d'autres messages du blog, en particulier le message de mise en garde qui figure dans la rubrique informations-présentation.

Bonne lecture.

                                              

III Table des matières

 

1ère rencontre : Recherche d'une ligne directrice.
                                            La chose à penser c'est que nous ne prions pas encore.
                                            Qu'en est-il du statut de la prière dans notre monde ?
                                            Refonder plus originellement la signification de cette posture.
                                            Nos questions sur la prière.
                                            La relation à Dieu et la relation aux autres hommes.
                                            La prière est-ce une parole, une écoute ? Qui prie ?
                                            Jésus : une voix parmi les voix ; une voie parmi les voies ?
                                            Prière : parole ou gémissements ineffables ?
                                            Retour réflexif sur notre façon de procéder.
                                            D'où allons-nous parler ?
                                            Quel type de langage utiliser ?
                                            Comment parlent ceux qui réfléchissent sur la prière ou sur le religieux ?
 
2ème rencontre : Deux exercices étonnants.
            Premier exercice : une phrase sur la prière.
                                   « La prière, c'est un oiseau. »
                                            Une définition classique de la prière.
                                            Le Christ est essentiellement prière.
                                            Le thème de la colombe.
                                            Conclusion du premier exercice.
            Deuxième exercice : un usage du mot prière.
                                            Prière et sentiment de prière.
                                            La question du lieu-source.
                                            La donation du pneuma est en tout homme.
                                            Notre parcours à venir.
 

3ème rencontre : Jn 17, 1-5 : la prière de Jésus.

               1) Verset 1a : « Jésus, levant les yeux vers le ciel, dit : "Père" »
                                             a) Le trajet qu'est la prière de Jésus.
                                            b) L'expression "lever les yeux" est 4 fois dans l'évangile de Jean.
               2) Verset 1b : « Père, l'heure est venue, glorifie ton Fils. »
                                            a) L'heure.
                                            b) La glorification du Fils.
                                            c) La glorification du Nom.
               3) « La parole précède l'homme » : la lecture des Valentiniens.
                                            a) Le thème du Nom. L'homme véritable c'est le Fils un.
                                            b) La table des dénominations des Valentiniens.
                                            c) L'intervention de Christos / Pneuma dans le récit gnostique.
                                            d) L'eucharistie christique précède notre propre eucharistie.
                                            e) L'espace préexistant de louange ouvert par le Sanctus.
               4) Lecture des versets 1c – 4.
                                            Entendre le non-dit.
               5) Verset 5.
               Conclusion.
               Projet pour la suite des rencontres.

 
4ème rencontre : Jn 14, 1-14. Le chemin qui va du trouble à la prière.
                                            Le thème de la prière dans les versets 13-14.
                        1) Verset 1 : Le trouble.
                        2) Verset 2-3 : La question du lieu.
                                            Verset 2a : « La maison de mon Père »
                                            Verset 2b : Jésus prépare un lieu.
                                            Verset 3.
                        3) Versets 4-5 : La question du chemin.
                        4) Verset 6 : « Je suis le chemin, la vérité, la vie. »
                                            Le Cantique des cantiques, le Nom des noms, le "Je" des "je".
                                            Chemin, vérité.
                                            L'espace du texte.
                                            Il est "le" chemin vers le Père et pas "un" chemin.
                        5) Versets 7-11 : Voir le Fils c'est voir le Père.
                        6) Verset 12 : Le "Je" de résurrection.
                        7) Versets 13-14 : le thème de la prière.
                                    La suite de Jn 16 : le motif des v. 15-16, l'écriture musicale des ch. 14-17.
 
5ème rencontre : Jn 14, 15-16 : La prière, une des quatre formes de la Présence.
                                            Le chemin qui va du trouble à la prière.
               I – Entendre la Parole.
                                            Les versets 15-16 répondent à la question de la présence spirituelle.
                                            Apprendre à lire saint Jean, apprendre à entendre.
                                            La parole dévoile ce que j'avais à entendre, ce que j'avais à dire.
                                            Entendre les mots de Jean à partir de Jean.
                                            Cette parole est parole de Dieu.
               II – Les versets 15-16.
                              1) Le 1er stique : « Si vous m'aimez, vous garderez mes dispositions. »
                                            a) Premier principe tiré de la structure de la poétique sémitique.
                                            b) Deuxième principe : les mots signifient par leur aspect sémantique.
                                            c) Seul importe agapan (aimer) ; aimer c'est garder la parole.
                              2) Le 2nd stique : « Je prierai le Père et il vous enverra un autre paraclet ».
                                            a) Les deux parties de ce 2ème stique sont le même.
                                            b) La prière comme un des noms de la présence.
                                            c) La présence du pneuma c'est la présence du Christ ressuscité.
                                            Conclusion.
 
 
6ème rencontre : Le rapport du Christ et de l'humanité.
                              « Il n'y a que Dieu qui parle à Dieu. »
                              « On est prié. »
                              Le rapport entre la prière du Christ et la prière de l'humanité.
                              Le micron de différence entre la garde de la parole et l'agapê.
                              Le texte de Jn 16, 16-28.
                              Le rapport du Christ et de l'humanité.
 
7ème rencontre : Jn 16, 16-28 : approche du texte.
               Introduction.
                                            Tourné vers "plus grand".
                                            L'Évangile n'est pas lié à une dénomination.
                                            Le thème de la prière (la demande dans le Nom) en Jn 16, 23-24.
               Jn 16, 16-28 : le chemin qui va vers la prière.
                                            Lecture du texte.
                                            Aller vers le Père c'est venir vers le monde avec un micron de différence.
                                            La place de Jn 16, 16-23 dans les chapitres 14 à 17.
                                            Jn 16, 16 : Question de regard. Qu'en est-il de voir ?
                                             La question de la nomination. Qu'est-ce qu'entendre "la" voix ?
                                            S'entendre ?
 
8ème rencontre : Jn 14-16 : tonalité. Jn 16, 16-21 : tristesse et joie…
               I – La tonalité des chapitres 14 à 17.
                                            Le sentiment d'absence.
                                            La peur (ou le trouble) des premières communautés. Nos propres peurs.
                                            Le propre de l'âge christique.
                                            La joie (ou la paix).
              II –Jn 16, 16-21 : De l'énigme à la prière ; tristesse et joie, enfantement.
                              a) Jn 16, 16-19 : Énigme, recherche, questionnement, prière.
                              b) Jn 16, 20 : Tristesse et joie.
                              c) Jn 16, 21 : La parabole de la femme qui enfante.
                                            Le mode d'écriture de Jean.
                                            Le traitement des figures féminines chez Jean.
                                            Rapport entre Jn 16, 21 et l'apparition de Jésus à Marie-Madeleine.
 
9ème rencontre : Jn 16, 16-22 et Jn 20, 11-18.
               I – Retour sur Jn 16, 16-22.
                                            L'ensemble du chemin parcouru.
                                            Verset 20. Joie et tristesse.
                                            Le parcours de la Samaritaine.
                                            Le verset 22.
                                            La structure semence-fruit.
                                            Verset 21 : la parabole de la femme qui enfante.
                                            Méditation sur le pardon.
                                            Le plus essentiel de l'Évangile est très peu prêché.
                                            La prière essentielle.
               II – Jn 20, 11-18 : Marie-Madeleine au tombeau.

10ème rencontre : Jn 16, 23-31 : Prier ?
                              Regard sur le chemin parcouru en Jn 16, 16-22.
               I –  Verset 23 du chapitre 16.
                                            Ne plus questionner, demander.
                                            Le chemin qui va du trouble à la prière, rapport des étapes entre elles.
                                            La demande et le don.
                                            Retour au verset 23.
                                            Qui prie ?
                                            Le Nom. Prier dans le Nom ?
               II – Versets 24-33.
 

11ème rencontre : Jn 16, 26-33 récapitule la totalité.
                                                       Le processus qui va du trouble à la prière.
               I –  Jn 16, 26-33 récapitule la totalité.
                              Versets 26-27. Nous sommes tout entiers dans le Je christique.
                              Verset 28. Le rapport ciel / terre. Plus ça monte et plus ça descend.                                                                                                                       Versets 32-33.
               II – Le processus qui va du trouble à la prière.
                                            Les étapes sont en fait des moments constitutifs.
                                            Qu'est-ce que ce trouble ?
                                            La prière authentique peut être la mort du désir.
                                             « Que ta volonté soit faite… Donne-nous notre pain essentiel. »
                                             Même rapprochement à la fin de la rencontre avec la Samaritaine.
                                             La prière nous transperce.
                                             Deux précisions.

12ème rencontre : Première approche de la question du nom.
                              Le nom désigne l'identité même.
                              Le nom appartient à la région du don. Les deux premières dualités.
            I – Le Nom et le démembrement du Nom.
                                            Le Nom qui est le nom propre, seigneurial.
                                            Le « Je suis » sans attribut et les « Je suis » avec attribut.
                                            Le démembrement du Nom.
                                            Nouvelle approche.
               II – Méditation sur les pronoms je, tu, il.
                                            Que veut dire "précéder" ?
               Notre projet pour les rencontres suivantes.
 
13ème rencontre : Le Nom, la voix, l'appel.
               I – L'étude sur le nom.
                              1°) Retour sur la séance précédente.
                              2°) Le nom en tant que rapporté à deux mots : la voix, l'appel.
               II  – Lecture de deux textes.
                              1°) Le déploiement du dire en Gn 1 : voir, séparer, appeler.
                              2°) Extrait de l'Évangile de la Vérité.
                              3) Comment penser klêsis (l'appel) dont il est question ?
                                            a) L'approche de Paul et de Jean.
                                            b) Klêsis (l'appel) et Ekklêsia.
 
14ème rencontre : La dimension vocative du Nom. Pronoms "Je", "tu", "il".
               I – Le nom, la voix et l'espace. La dimension vocative.
                              1°) La voix, la dimension vocative.
                              2°) Au théâtre : acteurs en face à face ; acteurs et spectateurs.
                              3°) Les dyades ; les façons d'être tiers.
                              4°) Le moment vocatif de toute parole.
                              Conséquences.
            II – « Je, tu, il » ou bien « il, tu, je » ?
                              1°) Le "moi" est-il ou non premier ?
                              2°) Le "petit texte" de J-M Martin.
                              3°) Questions autour du petit texte : toi et moi, il ; la Trinité.
                                            Une autre façon de parler de la Trinité à partir de quatre relations.
                                            Quelques conséquences précieuses.
               III – Le Nom qui est le Fils.
                              1°) Le Fils est le Nom.
                                            Méditer le rapport de je, tu, il dans l'humanité…
                              2°) La place du Christ par rapport à nous.
                              3°) Nous sommes appelés enfants de Dieu : 1 Jn 3, 1 et 2.
 
15ème rencontre : L'appartenance essentielle. Le Nom de Jésus.
               I – Première approche de la question de l'appartenance.
                              1°) Le bon berger (Jn 10).
                                            a) Le thème du Nom et le thème de la voix (de l'appel).
                                            b) Le thème du "propre" : les miens, les tiens, les siens.
                              2°) Avoir, appartenir, "être à", "être en relation à", "être ouvert à".
                              3°) La notion d'hypo-taxe (sub-ordination) chez Paul.
                              4°) Parenthèse sur les mots du vocabulaire.
                                            Les mots sont transis par la Mort - Résurrection
                                            Exemple du mot "chair".
                                            Transir, pénétrer, oindre, tremper…
                                            Tous les mots de l'évangile sont articulés sur le rapport du loin et du près.
               II – L'appartenance essentielle.
                              1°) Pour nous l'appartenance est "accidentelle".
                              2°) La question de l'appartenance est liée à la question du lieu.
                              3°) « Je suis à qui de qui je suis ».
                              4°) La question de l'appartenance dans notre société.
                              5°) L'appartenance essentielle : se rapporter à "d'où cela parle".
                              6°) La question du Nom de Jésus.
                                            a) L'invisible et le visible du Nom de Jésus. Ce que dit le Nom.
                                            b) L'acte essentiel de foi : être attentif, tendre vers l'insu.
                                            c) La question du nom de Jésus ; singulier et universel.
 
16ème rencontre : La structure quadriforme de la christité.   Le Je christique.
               I - La structure quadriforme de la christité.
                              1°) Agapê et garde de la parole (garde des préceptes).
                                            a) Agapê, garde de la parole.
                                            b) Le mot "précepte".
                                            c) "Garder" ou "mettre en pratique" ?
                              2°) La prière et le don du pneuma.
                                            a) La prière.
                                            b) Le don du pneuma.
                                            Parenthèse sur la dogmatique.
                              3°) Les quatre formes de la présence.
                              4°) L'agapê est un "événement".
               II – Le Je christique. 
                                            Trois ternaires (Trinité ; je, tu, il ; appel, regard, main)
                              1°) Quel est le rapport du Je christique et de l'humanité ?
                              2°) Penser la Trinité : deux dyades père / fils et époux / épouse.
                              3°) Les pronoms je, tu, il et la prière.
                              4°) Être sous l'appel / sous le regard / sous la main (de Dieu).
                                            Le Je christique dénonce et pardonne notre "je" natif.
                              En guise de conclusion.
 
Dernière rencontre : Épilogue.
                              Premier point : La prière essentielle.
                              Deuxième point : la prière comme un des 4 noms de la présence.
                              Troisième point : le nom.

 



[1] Voir le message du blog : Qui est Jean-Marie MARTIN ?